Mini-format : le modèle qui cartonne à la TV française

Les débuts de Un Gars, une fille remontent déjà à 1999 ! Les Français découvraient alors Chouchou et Loulou et leurs histoires de couple de trentenaires. Cette fiction marque aussi le coup d’envoi d’une succession de formats courts à succès sur France 2, M6, mais aussi Canal+ et bientôt Arte. Bref, toutes les chaînes s’engouffrent les unes après les autres dans la brèche qui séduit les téléspectateurs à l’heure du zapping et des vidéos sur Internet.

La plupart de ces programmes s’attachent à mettre en scène le quotidien, que ce soit à la maison, au bureau ou dans les vestiaires d’une piscine. Dans ce cadre prosaïque, les personnages récurrents permettent de fidéliser les consommateurs. Un Gars, une fille (France 2), Scènes de ménage (M6), reposent sur la dynamique de couple, tandis que Caméra Café (M6) dépeint une galerie de personnages hauts en couleurs croisés sur son lieu de travail. Bref (Canal+), c’est la vie d’un trentenaire avec son lot de galères et de joies. Vestiaires (France 2) propose le point de vue de deux hommes handicapés sur la société.

La prochaine à se lancer dans l’aventure sera la chaîne franco-allemande Arte dès cet été avec La Minute vieille qui donne la parole à trois vieilles dames pour raconter des blagues parfois graveleuses. Arte a également dans ses cartons Silex and the city, adaptation de la BD de Jul, qui suit le quotidien d’une famille préhistorique aux préoccupations proches des nôtres. En fin d’année, Juliette génération 7.0 va débarquer pour raconter les aventures d’une septuagénaire et de ses amies.

Dans ces mini-formats, l’humour a la part belle, même s’ils ne s’y limitent pas. C’est aussi l’occasion d’aborder les tracas de la vie de tous les jours, et parfois de tendre vers une pointe de nostalgie (Je suis vieille, ou J’y pense et je souris, épisodes de Bref). Au cours des saisons, le programme peut connaître un changement de ton, comme Kaamelott qui passe de l’humour absurde, lié notamment à des anachronismes, à un point de vue plus distant à travers la quête solitaire d’Arthur.

L’un des avantages du format court tient bien entendu à sa durée qui permet de le placer assez facilement dans les grilles de programmes des chaînes, voire de se servir de leur rediffusion comme bouche-trous. Le but étant de toucher un public aussi large que possible, ils sont souvent diffusés en «access prime-time» avant le programme du soir. Le festival Séries Mania, organisé au Forum des images à Paris en avril dernier, a tenu une table ronde autour de la question «Les mini-formats : un savoir-faire français ?», rassemblant des créateurs et responsables de Bref, Vestiaires, M6, et Arte.

Pour expliquer en partie le succès de ce format, le producteur de Bref, Harry Tordjman, a fait remarquer qu’Internet et les vidéos YouTube ont renforcé le goût des spectateurs pour la concision. Parmi ces programmes, deux camps se dessinent. La majorité garde le concept du plan fixe tel qu’il avait été choisi pour Un Gars, une fille. En revanche, Bref, et Kaamelott dans ses dernières saisons, suivent les pérégrinations des personnages. Les créateurs du premier citent même des influences cinématographiques comme Fight Club ou le réalisateur Cédric Klapisch, dans la façon de filmer mais aussi l’utilisation de la voix-off. Bref a hissé son succès au rang de marque de fabrique, phénomène repris dans d’innombrables parodies sur le net.

Avec une machine aussi bien huilée et rentable, la tentation s’accroît de multiplier les mini-formats consacrés, par exemple, aux couples. Espérons que les équipes de création et de production continuent de favoriser l’originalité des personnages, des situations, et de la façon de les montrer.

Publicités
Cet article a été publié dans Séries. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Mini-format : le modèle qui cartonne à la TV française

  1. Ping : Télévision : la recette du recyclage | behindzescenes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s