Promenons-nous dans les coulisses de la fiction

Parmi les amateurs de la saga Harry Potter, qui n’a pas rêvé de pouvoir faire sa scolarité à Poudlard (Hogwarts), l’école des sorciers, de suivre les cours du professeur McGonagall, de jouer au Quidditch… ? Et quel merveilleux songe, pour un fan du Seigneur des Anneaux, que de marcher sur les pas des Elfes de Fondcombe (Rivendell) ou de profiter de la douceur de vivre de la Comté (the Shire). L’univers de certaines œuvres, issues de livres ou de films, réussit parfois à se hisser hors de sa bulle pour atteindre la réalité d’une façon plus ou moins détournée. C’est aussi un signe que ces fictions ont souvent atteint le statut de «culte», qu’elles touchent une ou plusieurs générations.

Cette colonisation de la réalité par la fiction peut prendre plusieurs formes et différents degrés. L’univers de certaines œuvres s’ancre parfois dans une ville à tel point qu’elle devient une véritable référence pour les mordus de ces histoires. C’est le cas de New York que se partagent notamment Sex and the City et Gossip Girl, de Rome dans la Dolce Vita, du Paris du Da Vinci Code ou de celui d’Amélie Poulain. L’industrie du tourisme n’a d’ailleurs pas raté le coche, puisqu’un peu partout dans le monde sont apparus des circuits organisés autour de tel roman ou tel film. Ainsi, en Grande-Bretagne, l’opérateur BritMovieTours propose de visiter une partie du pays en suivant un itinéraire qui rassemble, par exemple, les lieux utilisés dans les films Harry Potter, ou dans des séries comme Down Town Abbey, ou Doctor Who. New York peut se découvrir via les boutiques préférées de Carrie Bradshaw ou celles de Serena et Blair. Les fictions s’approprient alors un lieu préexistant qui reste marqué, non pas par des signes extérieurs mais dans l’imaginaire collectif. Les films peuvent aussi laisser des traces plus concrètes dans le paysage.

Ainsi, l’adaptation cinématographique du Seigneur des Anneaux a aussi beaucoup apporté au tourisme en Nouvelle-Zélande (le gouvernement avait même créé le titre de «ministre du Seigneur des Anneaux»). Des opérateurs proposent d’admirer, entre autres, le Gouffre de Helm, le village de Bree, Fondcombe, ou les jardins d’Isengard. Les guides agrémentent le trajet de nombreuses anecdotes de tournage, et présentent des accessoires. C’est une forme de tourisme qui permet de découvrir une région ou un pays à travers le prisme d’une fiction. La plongée dans l’imaginaire peut aussi s’effectuer à travers du concret tel que des éléments de décor subsistant après un film, des studios conservés et visitables. Pour certains, ce sera l’occasion de se rêver partie intégrante de leur histoire favorite le temps d’une promenade, pour d’autres de voir de plus près les coulisses de ces films de légende. Le propriétaire du terrain néo-zélandais où a été filmé le village des Hobbits s’est mis d’accord avec l’équipe du film pour conserver les décors construits en dur et a développé toute une offre pour faire visiter le lieu. En Californie, les studios Warner Bros. accueillent également une foule de curieux sur les plateaux de nombreux films et séries. La région de Vancouver au Canada abrite le tournage d’innombrables séries et films (Supernatural, Smallville, X-Files…). Du côté du Vieux Continent, depuis le printemps 2012, les studios Warner Bros. de Londres donnent accès aux décors de la saga Harry Potter. Une visite qui s’est d’ailleurs avérée largement à la hauteur de mes attentes.

Bien entendu, l’ouverture au public de tous ces lieux et studios se fait à des fins commerciales, mais ils conservent un aspect authentique qui séduit facilement les amateurs des fictions concernées. Il existe des formes plus artificielles de mise en scène des oeuvres dans la réalité, notamment à travers des parcs à thème. Ce type de divertissement ne date bien entendu pas d’hier, avec l’un des pionniers en la matière : Disneyland. Ce concept, adapté selon les continents qui l’accueillent, rassemble des attractions en lien avec la majeure partie des grands succès des studios Disney. Plus récemment, en juin 2012, un parc de loisirs dédié à la saga du sorcier à lunettes a ouvert à Orlando en Floride, et deux autres versions sont annoncées pour le Japon en 2014 puis Hollywood deux ans après. En projet, DreamWorks Animation a prévu d’ouvrir en 2016 un parc d’attractions à Shanghai, tandis que l’inauguration de celui de Disney est attendue un an plus tôt. Rien de très surprenant là-dedans, étant donné que la Chine représente un immense réservoir de clients, alors que le tourisme est en plein essor dans le mode de vie des Chinois.

©The Wizarding World of Harry Potter – Universal Orlando

Personnellement, sans aller jusqu’à dire que je n’apprécierais pas une visite à «Harry Potter Land», les éléments de décor et la visite de studios restent ce qui m’intéresse le plus. Il s’agit de l’essence même de la fabrication des films, soit l’un des meilleurs moyens de jeter un œil en coulisses. Certains craignent que ce genre de découverte casse la magie du cinéma, ce que je peux comprendre. Néanmoins, c’est aussi l’occasion de prendre conscience de l’ampleur du travail qui se cache derrière un plan de quelques minutes à l’écran, et de profiter du niveau de détail des décors et des objets créés spécialement pour la fiction. Ainsi, je me verrais bien m’asseoir sur l’herbe d’une colline de la Comté et rêver un peu devant les façades et les jardinets de ces chers Hobbits, tout en profitant de l’opportunité pour visiter la Nouvelle-Zélande.

Publicités
Cet article, publié dans Behind The Scenes, Cinéma, est tagué , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Promenons-nous dans les coulisses de la fiction

  1. Ping : Le Hobbit : la désolation de Smaug, ça «cliffhanger» sévère | behindzescenes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s