Le «hate-watching» appliqué aux séries

smashCertains l’appellent «plaisir coupable» ou «inavouable» en parlant de séries qu’ils regardent mais qu’ils n’assument pas. D’autres gravitent autour du concept de «hate-watching» ou le «cette série est naze mais je continue à la regarder pour mieux la critiquer». Parmi les grands consommateurs de séries, soyons honnêtes, peu d’entre nous peuvent se targuer de n’appartenir ni à l’une ni à l’autre de ces catégories, au moins pour une série. Actuellement, aux Etats-Unis, certaines séries comme Smash et The Newsroom (dans des styles tout à fait différents) se voient associées plus ou moins directement au «hate-watching».

De l’extérieur, quel immense gâchis de temps, me direz-vous. En réalité, cela relève probablement d’un goût mal assumé, ou peut-être simplement d’une envie de se défouler devant son écran. D’ailleurs, cette activité de «hate-watching» prend une dimension d’autant plus jubilatoire lorsqu’elle est pratiquée en groupe. Les spectateurs peuvent alors surenchérir de critiques et se lancer dans de véritables tirades. Regarder un épisode de 7 à la maison en bonne compagnie pourrait tout à fait donner lieu à ce genre de scène. C’est bien simple, seule devant cette série, je ne peux résister à l’envie de zapper après quelques minutes. Pour le versant «séries inavouables», en revanche, lorsqu’il m’arrive de tomber sur un épisode de soap comme Les Frères Scottone-tree-hill (One Tree Hill), je m’offusque de l’invraisemblance de leurs intrigues tout en regardant l’épisode dans son entier.

Le concept de «hate-watching» peut aussi s’appliquer plus spécifiquement à tel ou tel personnage (dommage lorsqu’il s’agit des héros). Franchement, qui n’échangerait pas toutes les scènes impliquant Clark et Lana dans Smallville contre une réplique de Lex Luthor ou de Chloé ? Qui ne préférait pas Pacey Witter au mollasson Dawson ? Dans Les Experts Miami, l’expression monolithique d’Horatio Cane, son mono-geste avec ses lunettes, et sa déclamation d’évidences, ne sont-ils pas désopilants à critiquer ? Dans ces exemples, les personnages ne sont pourtant pas initialement construits pour être détestés ou même critiqués. Il en va autrement lorsque les créateurs de shows décident de charger négativement un protagoniste que les spectateurs adoreront haïr. Dans la série, adaptée des livres du Trône de fer (Game of Thrones), le jeune prince Joffrey incarne parfaitement cette notion. Chacun de ses gestes, chacune de ses paroles, provoquent une irrépressible envie de lui en coller une. Le cas de Dr House s’avère plus complexe. Le médecin cynique et excessif lance des répliques acerbes pour mieux cacher de profondes failles. Pour la plupart des sérivores, ces deux séries n’appartiennent ni à la catégorie du «hate-watching» ni à celle des «séries inavouables».

GleeLes séries passent dans le clan des «inavouables» en fonction de leur image qualitative auprès des autres, et ainsi de l’image renvoyée du spectateur lambda qui les regarde. J’ai parfois cette impression devant des épisodes de Glee. Le dégoulinement de bons sentiments, des chansons mélo, des personnages caricaturaux voire agaçants, voilà une liste qui ne pousse a priori pas à suivre la série. Pourtant, cette année marque déjà la quatrième saison de la série qui me compte encore parmi ses spectateurs. Jusqu’à présent, le dynamisme des chorégraphies et l’originalité de certaines reprises de chansons ont suffi à contrebalancer mon indifférence envers le destin des personnages. Il est des séries que l’on continue à regarder plus par habitude que par réel enthousiasme. D’ailleurs, il reste souvent difficile – voire impossible – d’expliquer rationnellement un tel comportement.

Et vous, seriez-vous plutôt un hate-watcher ou un adepte de séries «inavouables» ?

Publicités
Cet article, publié dans Les coulisses, Séries, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le «hate-watching» appliqué aux séries

  1. Ping : Les nouvelles séries US du début 2013 (1/4) | behindzescenes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s