Interview de Christian, figurant dans la série Un village français

Depuis le lancement de la série, le tournage de chaque saison d’Un village français se déroule en partie dans le Limousin. C’est l’occasion pour les habitants de la région de tenter un casting pour devenir figurant, si le coeur leur en dit. C’est le cas de Christian qui, en dehors des plateaux de tournage, est docteur en Histoire. Voici le récit de son expérience à travers une interview…

Comment avez-vous pris connaissance du casting ?

Lors d’une réunion, des amis espérantistes, qui avaient déjà été figurants sur différents projets, m’ont parlé du casting pour la série.

Pouvez-vous nous expliquer les différentes étapes de ce casting ?

Je me suis présenté un samedi matin au casting, et il n’y avait pas de file d’attente. J’ai rempli un formulaire et ils ont pris mes mensurations, une photo, et m’ont demandé quand j’étais disponible. Puis, ils m’ont indiqué qu’ils me rappelleraient. Quelque temps après, ils m’ont propoChristian_03sé une figuration sur trois jours dont j’ai pris connaissance trop tard pour pouvoir être pris. Finalement, ils m’ont annoncé que je jouerai une journée, le 22 avril 2013.

Connaissiez-vous la série auparavant ?

J’avais déjà vu un demi-épisode il y a quelque temps, et cela m’avait beaucoup plu. Il s’agissait de l’histoire d’un résistant parachuté près de ce village et qui était à la recherche du chef local de la Résistance. En réalité, peu m’importait le casting, je souhaitais surtout vivre l’expérience d’un tournage. La seule chose que je n’aurais pas trop aimée ça aurait été d’être un soldat allemand ou un agent de la Gestapo.

Combien de temps a pris votre expérience de figurant ? Et à combien de scènes avez-vous participé ?

J’ai été mobilisé toute la journée pour le tournage, avec beaucoup de périodes d’attente entre les prises. Au départ, je devais jouer «le paysan à la charrette», ce qui m’inquiétait un peu, étant donné que je n’ai pas d’expérience avec les chevaux. Finalement, ce rôle a été attribué à un homme du coin qui avait un cheval. Ensuite, je suis temporairement devenu commerçant avec une blouse grise, mais au final j’ai terminé en habitant bourgeois sortant d’une maison en compagnie de son épouse. Ils ont choisi de me couper les cheveux et me tailler la barbe.

Pouvez-vous nous décrire le déroulement de votre journée et votre rôle ?

J’ai été convoqué à 8h du matin, essayant de trouver quelqu’un pour m’indiquer la marche à suivre, au milieu d’une équipe affairée dans tous les sens. En attendant, nous avons eu droit à du café et des viennoiseries. Ensuite, ils ont finalement choisi de me raser la barbe, avant que j’aille enfiler mon costume numéroté. Nous avions fait des essais un jour précédent, et c’est là que nous avions signé nos contrats. De 8h45 àUnVillageFrancais 11h15, nous avons attendu entre figurants et commencé à faire connaissance. L’équipe nous a remis un synopsis de la journée et des pages de dialogues éventuels qui resteraient inaudibles. Dans le milieu, si on a plus de trois mots à dire dans une scène, alors on change de statut. Nous nous sommes rendus sur le lieu de tournage en fin de matinée pour attendre à nouveau avant de commencer des prises de vue. A l’arrivée sur place, j’ai été impressionné par une vingtaine de figurants déguisés en maquisards à qui on apprenait à marcher au pas. Dans la scène qui me concerne, des maquisards investissent la ville le 11 novembre 1943 pour faire une cérémonie devant le monument aux morts et les figurants les regardent en se demandant ce qui se passe. D’ailleurs, s’ils le gardent au montage, il pourrait y avoir un gros plan de mon personnage avec son épouse. Bien plus tard en fin de journée, nous avons fait d’autres prises de vue pour cette scène afin d’être filmés de loin en contrebas.

Le meilleur aspect de cette expérience ? Le plus déplaisant ?

Le plus intéressant pour moi a été la découverte d’un univers qui m’était complètement inconnu. C’est un système très compartimenté et hiérarchisé car chacun a une fonction très précise et ne s’occupe de rien d’autre. Un peu comme dans une fourmilière. Au moment où je devais jouer un commerçant, j’avais suggéré au costumier de me rajouter un crayon derrière l’oreille, mais il m’a répondu que je devais pour cela aller voir les accessoiristes. Par ailleurs, malgré tout, c’est assez grisant de se sentir un peu star devant les caméras, avec les maquilleuses qui nous pomponnent entre les prises. Au niveau humain, lorsqu’on découvre les autres figurants déjà costumés et coiffés, on ne peut pas savoir d’entrée à qui on a affaire. Les relations qui se créent flottent dans une sorte de flou et créent un espace de liberté, une parenthèse dans la vie : de vraies vacances quoi. On apprend donc à se découvrir hors de tout système de références conventionnel, étant donné que les habituelles barriChristian_04ères sociales automatiques (dues à l’apparence : manière de s’habiller etc.) ne peuvent pas fonctionner, et d’ailleurs tout le monde se tutoie sans s’être jamais vu et c’est très amusant d’être tous embarqués dans un jeu commun. L’aspect moins plaisant c’est qu’il faut être à la fois disponible tout en n’ayant rien à faire. En fin de journée, nous avons commencé à fatiguer. Tout le monde le dit, les trois conditions pour faire un bon figurant c’est «patience, patience, et patience».

Qu’est-ce qui vous a attiré dans cette expérience ? (argent, rencontre humaine, être devant les caméras, aspect historique de la série…)

Si je n’avais pas eu d’heures supplémentaires comptées, j’aurais probablement été perdant d’un point de vue financier. La journée est payée 83 euros bruts, mais au préalable j’ai dû me rendre au casting, puis aux costumes, et enfin sur le lieu de tournage, ce qui représente des frais automobiles. Je pense qu’il faut compter 2-3 jours de tournage pour que cela devienne rentable. L’aspect historique de la série m’a beaucoup marqué, car on a l’impression de revivre l’histoire et de participer en quelque sorte à cet évènement.

Souhaiteriez-vous renouveler l’aventure ? Sur n’importe quel film ou série ?

Comme ils vont encore faire une saison pour Un Village français, il y a des chances qu’ils fassent appel un peu aux mêmes gens, et je me referais bien un jour ou plus de figuration. A mon niveau de débutant, je suppose que je serais prêt à participer à quasiment n’importe quel projet. Parmi les figurants, on sent chez beaucoup une véritable envie de passer au rang de «vrai acteur».

Avez-vous déjà participé à d’autres projets d’audiovisuel ?

Précédemment, une amie qui était en école de cinéma à Toulouse devait faire un court-métrage de fin d’étude. J’avais alors été le personnage principal pour un tournage sur un weekend. J’ai aussi participé à un court-métrage en espéranto qui avait été primé dans un festival de courts-métrages en espéranto.

Quelles sont vos impressions par rapport à l’équipe de la série ? Trouvez-vous que le projet s’est bien impliqué dans la région ? Comment les gens du coin le perçoivent ?

Le tournage est très bien perçu par les gens de la région. Certaines scènes ont même demandé la participation d’enfants dans les écoles. Du fait que la série en est déjà à sa cinquième saison en conservant certains lieux de tournage, il y a comme un aspect de fidélisation et d’animation. Le tournage s’effectue dans plusieurs endroits de la région. L’aspect historique de la série a pu réveiller chez des habitants leur propre histoire, car c’est une occasion extraordinaire de faire remonter la mémoire. Même pour moi qui n’ai pas de lien historique avec la Résistance, tourner ces scènes était assez émouvant, et parfois nous avions presque les larmes aux yeux.

Propos recueillis par Claire Lavarenne

Publicités
Cet article, publié dans Les coulisses, Séries, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Interview de Christian, figurant dans la série Un village français

  1. Elynor dit :

    Superbe interview. Je voulais être figurante pour le film Grace Kelly avec Nicole Kidman mais j’ai vu l’annonce trop tard. Merci encore pour cet article 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s