Séries Mania : Sur le terrain de la comédie

La saison 5 du festival Séries Mania a également proposé son lot de comédies, dont plusieurs en provenance du Québec. Les Pêcheurs, format 30 minutes,  met en scène un quadragénaire entouré de ses amis. La série ne se prive pas d’une bonne dose d’humour noir et d’ironie, en saupoudrant le tout de passages plus émouvants et d’un peu de nostalgie. Les Beaux malaises est une comédie à sketchs, qui pourrait faire penser à la série américaine Louie. Le personnage principal incarne un acteur connu au Québec qui doit gérer sa célébrité et les aléas d’un quotidien loin des paillettes. Au-delà de l’humour, un aspect doux-amer plus nuancé dans les émotions apparaît progressivement.

L’une de mes découvertes coup de cœur serait Série noire qui propose un scénario original et ne craint pas de pousser l’absurde jusqu’à ce qu’il devienne irrésistible.

Serie_NoireSérie noire**** (série québécoise)
Synopsis : Denis et Patrick, scénaristes de la série La Loi de la justice, doivent encaisser de sévères critiques sur leur travail. Contraints malgré tout d’écrire une saison 2, ils se lancent dans une méthode de travail plutôt extrême.
Avis après les deux premiers épisodes : La mise en abyme de la création d’une fiction sous nos yeux de spectateurs avides est ici franchement réussie. Ces deux scénaristes, au style pseudo-intello et au bord de la dépression, nous entraînent rapidement dans leur univers. L’utilisation ponctuelle de la voix-off, pourtant ô combien périlleuse, est ici maîtrisée pour assurer de temps en temps les transitions et appuyer le côté mise en abyme. A mesure qu’ils se lancent dans la conception d’une saison 2, les deux compères mêlent de plus en plus leur fiction à la réalité et vice-versa. Chaque scène où Denis formule ses idées dans son dictaphone tout en les expérimentant dans le concret est mise à distance via la musique qui encadre son récit. En parallèle, Série noire raconte aussi un tournant majeur dans la vie d’un homme qui pète un câble en voulant démontrer à tout prix la crédibilité de sa série.

Et d’autres comédies… dont

Easy Money (série israélienne)
Synopsis : Alors que rien ne va plus avec sa femme, Eli Conforti gagne 70 millions de dollars à la loterie. Avec son meilleur ami, il va tout faire pour cacher sa récente fortune à son épouse qui, elle-même, a bien des secrets à dissimuler.
Avis après les deux premiers épisodes : Cette comédie ne s’annonce pas toujours très fine mais elle est plutôt bien rythmée. Filmée parfois d’une façon un peu documentaire, la série propose un côté théâtralisé dans le jeu de ses acteurs. Contrairement à des nombreuses séries américaines, ici, ni les décors ni les personnages ne versent dans un luxe rêvé et irréaliste. L’intrigue s’organise autour d’un intérêt commun croisé et improbable entre des époux qui ne s’apprécient plus.

Publicités
Cet article, publié dans Séries, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Séries Mania : Sur le terrain de la comédie

  1. Ping : Séries Mania : Ces séries venues du Nord | behindzescenes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s