Séries Mania : La famille dans tous ses états

Voici une petite sélection de séries présentées à Séries Mania qui traitent notamment de la famille sous des angles assez différents.

Woman**** (série japonaise)
Synopsis : Après la mort de son époux, la jeune Koharu doit élever seule ses deux enfants, mais bien vite elle est dépassée par un quotidien trop lourd. Les services sociaux contactent sa mère pour qu’elle lui vienne en aide, mais elles ne se sont pas adressé la parole depuis des années.
Avis après les deux premiers épisodes : La série intéresse d’emblée par la plongée qu’elle propose au cœur de la société japonaise qui, au-delà de sa modernité, n’est pas sans reproche. Elle attendrit rapidement par le biais d’une interprétation juste de la part des protagonistes, notamment la jeune mère et sa petite fille. Cette tension émotionnelle risque pourtant un double tranchant dont le versant négatif serait de tomber dans le pathos pur. Cependant, sur les deux premiers épisodes, Woman parvient à éviter cet écueil, probablement grâce à la sincérité mise en avant et à la dissémination d’instants poétiques qui suspendent le drame. Cette série a reçu un prix au festival Séries Mania.

© DR

© DR

The Legacy**** (série danoise)
Synopsis : L’artiste excentrique Veronika Gronnegaard laisse à sa mort ses enfants déjà tous adultes dans une drôle de situation. L’un ne lui parlait plus, l’autre profitait de ses sous, l’une encore lui servait d’assistante, et enfin la dernière ignorait qu’elle était sa fille.
Avis après les deux premiers épisodes : La série dépeint avec finesse le portrait d’une famille et de chacun de ses membres. Élevés par la même mère et ses influences libertaires de la génération 1968, chaque enfant a suivi une évolution bien différente. Tout en travaillant sur la lumière, la direction artistique de la série a fait le choix de peu de maquillage et d’une image au rendu assez naturel. Pour poser le personnage de Veronika et sa relation avec ses enfants, la série prend le temps de montrer des moments de vie simples qui explicitent, parfois sans paroles, des tensions ou une complicité perdue. Sa mort s’accompagne de la révélation de certains secrets, tandis que d’autres restent à découvrir pour le spectateur.

FDP*** (série brésilienne)
Synopsis : Juares Gomez est arbitre de football au Brésil, position délicate dans un pays adorateur du ballon rond. A côté de sa vie professionnelle souvent sous pression, il doit gérer son divorce et tente de récupérer la garde de son fils.
Avis après les trois premiers épisodes : La série est diffusée sur France Ô depuis le 3 juin, à l’approche de la Coupe du Monde de football. Ne laissez pas votre possible manque d’intérêt pour ce sport vous décourager de tenter votre chance avec cette série. Certes, chaque épisode contient des scènes de matchs tournées façon documentaire mais elles sont encadrées par tout ce qui se passe autour durant le jeu. En outre, la série est bien rythmée, notamment dans son sens de la comédie. Elle n’y va pas de main morte dans les vannes balancées par les personnages, que ce soit au sujet de la famille ou de la sexualité. Mais elle intègre aussi une part plus dramatique en traitant de sujets comme les pressions professionnelles ou la séparation. Le risque, c’est que le schéma de chaque épisode devienne répétitif avec un nouveau match, un face à face entre le protagoniste et son ex-femme, et des vannes toujours autour des mêmes thématiques.

Publicités
Cet article, publié dans Séries, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Séries Mania : La famille dans tous ses états

  1. Ping : En juin : séries TV, soleil et fajitas ? | behindzescenes

  2. Ping : Séries Mania : Pas si facile la vie d’artiste | behindzescenes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s