Séries US : la fournée des nouveautés de mai 2014

Allez, encore un effort et j’arriverai à effacer mon décalage horaire avec le lancement des séries américaines ! Bref, voici un petit aperçu d’une flopée de nouvelles séries lancées en mai aux États-Unis. Dans cette sélection, pas de véritable coup de cœur mais The Night Shift et Crossbones ne s’en sortent pas si mal.

Bad_TeacherBad Teacher** (lancée fin avril sur CBS)
Synopsis : En plein divorce, Meredith Davis se retrouve sans un sou et décide de se faire passer pour une enseignante dans un collège afin de pouvoir rencontrer de riches et séduisants pères divorcés.
Avis après plusieurs épisodes : Bad Teacher est une adaptation du film du même nom sorti en 2011. Le film n’était déjà pas une franche réussite, malgré le bagout de Cameron Diaz, et la série n’améliore pas vraiment la recette. La majeure différence tient au fait que la série étant diffusée sur une grande chaîne, elle ne peut se permettre d’être aussi irrévérencieuse que le film. De plus, le personnage de Meredith révèle très (trop) rapidement qu’elle a un bon fond et se soucie des enfants du collège. La série a été annulée après deux épisodes, mais les autres épisodes produits (au total 13) ont été diffusés en juillet 2014.

Crossbones*** (NBC)
Synopsis : Edward Teach, alias Barbe Noire, s’est installé sur une île des Bahamas, alors que sa tête est mise à prix par les Britanniques. Il y a organisé une société où cohabitent les hors-la-loi. Le gouverneur de la Jamaïque décide d’envoyer un médecin sous couverture pour éliminer Barbe Noire.
Avis après plusieurs épisodes : Après Black Sails, voici une nouvelle histoire de pirates avec son chef redoutable, ses filles au fort caractère et ses conflits armés face à l’autorité britannique. John Malkovich, tout à fait crédible en Barbe Noire, nous sert une soupe plutôt simple mais relevée de son savoir-faire qui lui permet de tenir ses scènes avec tension et élégance. Dans les premiers épisodes, les enjeux dramatiques paraissent assez classiques, bien que saupoudrés de quelques éléments surnaturels telles des apparitions. La série ne semble pas sortir des sentiers battus mais s’annonce plutôt solide.

The Night Shift*** (NBC)
Synopsis : Soldat blessé en Afghanistan, TC Callahan rentre aux États-Unis et travaille comme docteur à l’hôpital de San Antonio. Il gère les gardes de nuit avec son équipe et doit faire face à l’arrivée d’un nouveau chef, Michael Ragosa.TheNightShift
Avis après plusieurs épisodes : Après un premier épisode presque exaspérant autour de TC, génie de la médecine à qui tout réussit même s’il cache une part d’ombre, heureusement viennent les épisodes suivants. Ils laissent alors la place à une galerie de personnages, pour la plupart attachants et ce chacun à leur façon, qui parviennent à donner envie d’y revenir. En termes de série médicale, il n’y a pas de révolution à attendre ici ni même de nouveauté, mais un traitement assez classique (caméra à l’épaule et musique angoissante pour les scènes d’action, problème d’assurance chez des patients…) où les patients sont des prétextes pour que le spectateur en apprenne davantage sur les médecins.

Undateable** (NBC)
Synopsis : Après le départ de son colocataire, Danny, célibataire coureur de jupons, rencontre une bande de types sympas mais pas vraiment doués en séduction. Au final, ils viendront en aide à chacun au sein du groupe.
Avis après plusieurs épisodes : C’est dommage mais cette sitcom est assez inégale, notamment au niveau de ses vannes. Certaines passent plutôt bien, mais elles sont parasitées par d’autres franchement lourdes. Il en va un peu de même avec les personnages qui alternent des moments convaincants et attachants avec de la caricature à l’état pur. Une série à tenter mais sans grand enthousiasme.

Gang Related** (Fox)
Synopsis : Ryan Lopez, élevé par le chef d’un gang, a infiltré la police de Los Angeles jusqu’à rejoindre les forces spéciales anti-gang. Sa double vie finit par lui peser et devenir difficile à gérer.
Avis après plusieurs épisodes : La mise en place de l’intrigue et des personnages semble parfois un peu brouillonne. L’enjeu principal est toutefois assez rapidement posé, ce qui n’est pas vraiment le cas de la présentation des différents personnages. La série enchaîne des situations de tension mais la plupart n’ont pas sur le spectateur l’effet proportionnel à leur envergure de départ. Les dialogues tombent souvent à côté, et le personnage principal manque de charisme. Plus globalement, les performances des acteurs, même celle de l’aguerri Terry O’Quinn (John Locke dans Lost), se révèlent souvent trop légères pour coller à la violence de certaines situations.

RosemarysBabyRosemary’s Baby*** (NBC)
Synopsis : Cette mini-série en deux parties est une libre adaptation du film de Roman Polanski. Un jeune couple d’Américains s’installe à Paris et rencontre un autre couple particulièrement serviable. Rosemary commence à avoir des doutes quant aux intentions de ses nouveaux « amis ».
Avis après la première partie : Tout ce qui construisait l’angoisse progressivement, la tension et l’horreur suggérée dans le film est ici presque immédiatement révélé au grand jour. En revanche, le début de la grossesse de Rosemary n’intervient qu’en deuxième partie. Bien entendu, les créateurs de la mini-série n’allaient pas proposer un copié-collé du film, ce qui serait dénué d’intérêt, mais leur choix d’explicite, de gore, de sulfureux, n’est probablement pas le plus heureux pour adapter et transmettre au spectateur le malaise puissant qui se dégageait du film. Pour autant, les acteurs ne déméritent pas, au premier rang desquels Zoe Saldana dans le rôle titre, et la sobriété de la mise en scène évite tout faux pas ridicule.

Publicités
Cet article, publié dans Séries, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s