True Detective, Ballers, The Brink : OCS fait le plein de nouveautés

Voilà des mois qu’on attendait la saison 2 de True Detective. Où ? A quelle époque ? Quel casting ? Quel meurtre sordide ? Chaque indice ou fausse piste déclenchait les théories les plus poussées sur le nouveau volet de Nic Pizzolatto. Désormais, l’aventure est lancée. OCS et CanalSat proposent cette deuxième saison depuis le 22 juin, ainsi que deux nouvelles séries : Ballers et The Brink.

© 2015 Home Box Office, Inc. All Rights Reserved. HBO® and all related programs are the property of Home Box Office, Inc.

© 2015 Home Box Office, Inc. All Rights Reserved. HBO® and all related programs are the property of Home Box Office, Inc.

True Detective (saison 2) ***

Synopsis : En Californie, Frank Semyon (Vince Vaughn), chef d’entreprise le jour et de la mafia la nuit, est sur un gros projet dans les transports en commun. Juste avant la signature du contrat, Ben Casper, politicien corrompu, est retrouvé mort. Trois flics – Ray Velcoro (Colin Farrell), Ani Bezzerides (Rachel McAdams), et Paul Woodrugh (Taylor Kitsch) – doivent travailler ensemble sur l’affaire.

Avis après le premier épisode : Côté casting, rien à redire, tout le monde joue sa partition avec justesse et subtilité. Les quatre personnages principaux ont chacun leur dose d’accidents de la vie, de démons du passé, et autre entourage étrange à gérer. Il faut dire que l’épisode d’exposition (par définition dense) demande une capacité de digestion solide. La multiplication des pistes aurait peut-être pu s’étaler sur les deux premiers épisodes pour nous laisser le temps de prendre nos marques. Cela dit, l’installation d’une ambiance et de figures fortes réussit tout aussi bien que dans la saison 1 à attiser la curiosité.

Ballers (saison 1) **

Synopsis : Légende du football américain, Spencer Strasmore (Dwayne « The Rock » Johnson) s’est reconverti en manager financier pour gérer les fortunes de la nouvelle génération de footballeurs. Entre grosses fêtes et voitures de luxe, ils partent souvent en vrille, mais Spencer veille au grain tout en empochant de jolis gains.

Avis après le premier épisode : Soyons honnête, chez moi, The Rock + football américain = a priori plutôt négatifs. Pourtant, les débuts de cette série, produite par Peter Berg (Friday Night Lights) et Mark Wahlberg, se révèlent être une bonne surprise. Humour, répliques cinglantes, autodérision, sont autant d’ingrédients qui permettent d’accrocher assez rapidement à l’univers proposé. Reste à voir si cet élan premier aura assez de force pour se maintenir dans les prochains épisodes et trouver sa marque de fabrique.

The Brink (saison 1) **

Synopsis : Il s’agit d’une comédie sur les coulisses du pouvoir aux Etats-Unis. Walter Larson (Tom Robbins), en charge des affaires étrangères, tente de dissuader le président américain et son entourage de risquer une troisième guerre mondiale. Au Pakistan, Alex Talbot (Jack Black), fonctionnaire à l’ambassade américaine d’Islamabad, essaie d’aider à sa manière (maladroite et politiquement incorrecte) son pays.

Avis après le premier épisode : L’un des principaux ressorts comiques de cette série s’appuie sur les défauts voire l’incompétence notoire de plusieurs hauts personnages du gouvernement américain. Dans ces rôles, Tim Robbins et Jack Black assurent le spectacle sans problème. On retrouve aussi Pablo Schreiber (alias « Pornstache » dans Orange is the New Black) dans le rôle de Zeke Tilson, un pilote d’avion de l’armée américaine. Les coulisses du pouvoir ayant été pas mal explorées ces dernières années – et ce dans différents genres (House of Cards, Veep…) – espérons que The Brink trouvera sa propre voie.

A retrouver sur OCS City depuis le 22 juin.
Tous les lundis : à 20h55 pour True Detective, à 21h55 pour Ballers, et à 22h25 pour The Brink.

Publicités
Cet article, publié dans Séries, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s